Myth of Legend


Douleur tu feras à toi même si ton prochain tu affrontes

 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Crystal Black, le Loup-Garou au service du Mal [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
« Aravis »
avatar
Dragon

Messages : 347
Date d'inscription : 02/05/2009

Feuille d'identité
Age: 23 ans
Humeur: Explosive !
Equipement:
MessageSujet: Crystal Black, le Loup-Garou au service du Mal [Libre] Sam 24 Aoû - 19:20


Nom: Black

Prénom: Crystal

Age: 24 ans

Race: Loup-garou

Ville natale: Ruines Angelus

Arme: Ses crocs et ses griffes !

Profession: Voleuse, espion ou assassin...c'est une créature du mal au service de Botless Zabyss

Caractère:

      Cette lycanthrope est tout sauf sociable. Elle ne respecte aucune règle et préfèrerait encore mourir plutôt qu'obéir à des ordres et se sentir enfermée entre quatre murs. C'est un animal sauvage indomptable et imprévisible, n'ayant pas peur de se frotter à plus fort qu'elle. Crystal a déjà dépassé ses limites, et même si elle ne les contrôle pas, elle n'hésitera pas à recommencer si elle voit qu'une situation tournant à son avantage venait à lui coûter la vie. On a qu'une vie après tout, et cela, Crystal le sait. Elle en jouit chaque jour, non pas en faisant le bien, mais en méprisant son prochain, en volant, en tuant ceux qui ne méritent pas de vivre ou qui se plaignent de la vie. Pourquoi vole t-elle d'ailleurs? Car pour elle, tout simplement, rien n'appartient à personne ! Récolter du blé et en faire du pain n'est pas un mérite de l'homme. Si la nature n'était pas ce qu'elle était, si l'eau n'existait pas et que le soleil n'était pas source de croissance des plantes, l'homme n'aurait rien. La nature nourrit chaque être peuplant ce monde. Pour Crystal, vendre ce que la nature donne gratuitement, c'est de l'escroquerie. Ce qui est non-naturel, des armes par exemple...elle s'en fiche. Nul besoin de voler des armes, les siennes se cachent au niveau de sa mâchoire ainsi que dans ses doigts. Mais il est vrai que si la louve venait à avoir besoin d'armes...elle volerait dans la bourse d'un passant et irait s'en acheter plus d'une.

      Autrement, au niveau du caractère et du mental, Crystal parle peu. Elle se contente de répondre par des grognements, parfois par des hochements de tête, souvent par des coups... Il est rare d'entendre sa voix, qui est d'ailleurs rauque et railleuse, grave par moments. Seule une émotion forte pourrait rendre cette voix plus aigüe, comparable à celle d'une vraie femme. Mais elle n'a jamais ressenti d'émotions réellement marquantes depuis bien longtemps...

      Sinon, la femelle loup-garou est un peu fêtarde, lorsqu'elle a bien bu. Il lui arrive souvent de se prendre des cuites à la bière, lors de certaines foires organisées dans diverses villages. Mais mieux vaut pour elle de s'abstenir et de garder les idées claires. Malheur lui arriverait si sa capuche tombait et dévoilait sa véritable forme aux yeux des autres humains. Même si elle les déteste, les considérant comme une race prétentieuse, hautaine et faible, il lui faut cohabiter avec pour en tirer des renseignements sur les meilleurs objets à voler. En effet, Crystal est fourbe, elle n'hésiterait pas une seule seconde à trahir quelconque allié pour son propre intérêt personnel. Si elle a appris à ne faire confiance en personne, ce n'est sûrement pas pour se laisser voler les lauriers de la gloire !

      Ensuite, et pour finir ici je pense, le jeune Black est quelqu'un, je le souligne, d'extrêmement associable. Même s'il lui arrive de faire la fête, elle ne s'est absolument jamais fait d'amis, n'est jamais tombée amoureuse. D'ailleurs elle n'a jamais rien ressenti pour personne, pas même de la compassion ou de la pitié. Crystal ne veut pas aider les autres. Personne ne l'a jamais aidée, elle. Elle fut méprisée un temps, rejetée de toute société et même traquée.
Aujourd'hui, si elle est si redoutable, elle ne le doit qu'à elle. En résumer, un être indomptable avec qui on ne sait pas de quel pied danser.



Physique:

      Crystal est une femelle loup-garou, à ne pas en douter ! Même transformée, sa poitrine est encore quelque peu visible, et ses courbes restent sensuelles malgré la tonne de fourrure qui recouvre son corps. Sa robe (en parlant de la fourrure) est d'un noir intense, profond, presque inquiétant lorsqu'on aperçoit la louve dans ses vadrouilles nocturnes. Ses yeux rouges, en amandes, ressortent parfaitement de cette fourrure protubérante. Ses cheveux sont étonnamment doux et souples, contrairement à son poil dru et épais. Elle n'est donc, de ce fait, presque jamais gênée lors des combats et peux dégager son visage facilement de certaines mèches rebelles.
Bien sûr je ne fais que décrire ici le tiers de l'apparence de Crystal, et je commence par sa forme principale, celle qu'elle utilise quotidiennement).
Pour continuer, ses quatre membres sont d'une musculature discrète sous les poils, mais puissante. Ses oreilles, fines et sensibles, se terminent en pointes discrètes, comme des oreilles de lynx. Les muscles de ses cuisses ressortent beaucoup plus que ceux de ses bras, et pourraient dépasser de loin la musculature d'un gros lion ou d'un gorille. Ceci permet à la louve d'ébène de se déplacer rapidement mais aussi de se défendre. Véritable tank en combat rapproché, Crystal hésite souvent à prendre sa forme ultime de loup-garou, que je vais citer dès maintenant.

      Imposante, cette forme finale représente bien le dernier stade de l'évolution de la race des lycanthropes. Tout d'abord, sous cette forme, Crystal devient méconnaissable. Elle gagne au moins un mètre de long, et donc de haut, car elle se tient aussi debout. Au garrot, elle n'en gagne que la moitié grâce au rallongement de ses membres. Sa tête devient plus ronde et il devient donc impossible de distinguer s'il s'agit d'un mâle ou d'une femelle. Ses yeux, toujours aussi rouges, quittent leur forme d'amande pour s'arrondir et grossir, tandis que ses iris ne deviennent plus que deux fentes noires. Ses oreilles s'allongent légèrement, ainsi que sa queue dont les poils s'épaississent. La musculature de la totalité de son corps gonfle, sa colonne vertébrale s'épaissit et s'allonge afin de se renforcer. Ses crocs, eux aussi, gagnent en longueur et en solidité, et laissent couler quelques filets de bave lorsqu'ils se dévoilent. Enfin, ses pattes n'en deviennent que plus proéminentes et s'arment de griffes redoutablement acérées, capables de broyer le cou d'un homme d'une seule poigne. Pour ce qui est de la dernière trace de féminité de Crystal, c'est-à-dire sa poitrine, elle se change en quelques pectoraux durs comme la pierre et solidifiés par une cage thoracique fortement développée.
La louve craint aujourd'hui encore cette forme ultime, car elle n'arrive pas à la contrôler. Et d'ailleurs, elle ne prend cette forme que les nuits de pleine lune, puisqu'elle y est forcée. Autrement, elle garde constamment sa forme entre l'humain et le loup-garou.

      Mais à quoi ressemble t-elle en humaine, me direz-vous?
Il aurait été plus logique de commencer par une description de sa forme humains, puis descendre vers ses formes animales. Mais il s'avère que sa forme humaine est celle que Crystal déteste le plus. Jugée comme faible, vulnérable et disgracieuse, l'humanité de la louve est donc fortement refoulée. Elle n'y cède que lorsque c'est nécessaire, par exemple lors de missions extrêmement délicates.
En bref, la forme natale de Crystal se résume à une peau blanchâtre, véritable contraste avec sa fourrure sombre. Mais ses yeux, eux, gardent constamment leur couleur rouge sang, comme si cette malédiction de loup-garou ne pouvait aucunement s'effacer d'elle. Pour garder une certaine familiarité avec sa forme de louve, Crystal porte toujours des vêtements de couleur noire, toujours !
De la tête aux pieds, qu'il s'agisse d'un collier à pics, d'un haut léger, d'un pantalon serré ou d'une paire de bottes hautes en cuir... La panoplie a toujours ce même point commun: un style sombre souligné par la couleur noire récurrente ainsi qu'un style bien à elle mélangeant la provocation sexuelle et la rébellion apparente. Cette forme de rébellion est d'ailleurs bien prononcée par une coupe de cheveux à la fois originale et unique. Ils sont plus courts que lors de sa forme animale (en effet, ils ne se mettent à pousser que lors de sa transformation, en même temps que ses poils), gominés à l'arrière mais relevés en haut d'une manière épatante. L'on vient même souvent à se demander comment tiennent ses cheveux. Il se trouve qu'ils tiennent tous seuls, aussi rebelles que leur porteuse, mais d'une couleur blond cendré contrastant encore une fois avec sa fourrure.

      Enfin, son visage peut rappeler celui de la louve qui vit en elle. Toujours des traits agressifs, un air d'envie de tuer trônant sur son visage à la fois doux et dur. A la voir comme ça, on croirait une enfant innocente se donnant des airs supérieurs et méchants. Mais ne vous y fiez pas, c'est justement pour cela qu'elle déteste sa forme, car au fond d'elle se cache une bête sanguinaire capable de tuer quiconque se dresse sur son chemin...même un être cher.
Ah et ses vêtements, aussi. Oui, même si Crystal se promène tout le temps en louve, il lui faut porter des vêtements. Pour cela, un simple pantalon en toile ainsi que du tissus ou des bandages recouvrant sa poitrine lui suffisent. Le plus important pour elle, c'est une cape. Longue et par endroits déchirés à cause des nombreux et périlleux voyages, elle est indispensable pour les promenades en ville, car la cape qui y est rattachée permet à la louve de cacher son visage poilu au museau allongé.



Histoire:

Finissons donc sur un point d'histoire, que Crystal va vous raconter personnellement. Prenez place, et ne faites pas attention aux poils tombés par terre.

      Je suis née dans ces grandes ruines que l'on appelle couramment les Ruines Angelus. Ancienne mer, désormais desséchée et brûlée par un soleil constant, je n'ai jamais trouvé refuge dans ce lieu où ma fourrure noire était un véritable supplice. Il n'y avait que trop peu d'ombre dans ce désert parsemé de roches et d'anciennes habitations aujourd'hui détruites par le temps et l'érosion...ainsi que par les nombreux combats inter-hybrides et autres marques de griffures provoquées par nos mâles dominants. Ma naissance ne fut en aucun cas un choc ou un heureux évènement pour la communauté des loup-garous vivant aux Ruines Angelus. Il était tellement habituel d'avoir des nouveaux nés ! Certains, même beaucoup, mouraient de déshydratation ou de chaleur. Mais moi, même avec ma fourrure noire et bouillante, j'ai su résister. Ah, et j'oubliais, ma mère est morte en me donnant la vie. Elle s'était battue contre la faim et la soif durant tout ce temps où elle me portait, et laissa la mort l'emporter en échange de ma vie. C'est pour cela que j'ai combattu pour ma survie, inconsciemment. Car quand on est bébé, on n'a pas conscience de ce qui nous entoure. La seule chose qui compte, c'est être nourri et pouvoir dormir en paix. Il n'en fut pas ainsi.
Mon père rejetait, avec une certaine raison, la faute de la mort de ma mère sur moi. C'est donc sans scrupules qu'il me laissa à une vieille louve édentée et presque totalement plumée. Elle avait autant de moyens de me nourrir qu'un mendiant au fond d'un trou. C'est vous dire. Les temps furent durs. Mais la vieille louve s'occupa de moi comme de sa propre fille, certainement, c'était ma grand-mère ! Mais cela, je ne le su que plus tard, lorsqu'elle mourut. Ne précipitons rien. Malgré la pauvreté dont nous étions victimes, la vieille et moi, nous avons tout de même survécu. C'était un exploit que se racontaient les femelles des ruines. Certaines, prises de pitié, nous ramenaient quelques morceaux de viande de salamandre. Toutes les parts m'étaient réservées, ma tutrice se refusant à avaler quoi que ce soit. Le résultat de ce sacrifice combla la vieille louve de bonheur, toutes ces protéines que j'avalais sans le savoir en dévorant, comme une affamée, mes parts de salamandre, avaient eu raison de ma maigreur et avaient permis le développement de mes os ainsi que de mes muscles. Certes, je n'étais pas encore ce que je suis aujourd'hui, mais j'étais tout de même présentable. C'est à ce moment-là que mon père décida de me reprendre, afin de faire de moi une chasseuse. C'est exactement le même principe que chez les lions. Les lionnes partent à la chasse, ramènent le butin aux mâles qui prennent les meilleures parts. Après avoir mangé, ils dorment tandis que les femelles repartent à la chasse. C'est pour cela que les mâles loup-garous étaient aussi musclés et imposants. Toute cette bonne viande qu'ils ingurgitaient n'était pas pour ruiner leur santé, car entre-temps ils s'occupaient à se battre et à courir après certaines séduisantes femelles. C'est donc la vie que je mena un moment. Un long moment, même si ce ne fut qu'un an.
Le pire, dans cette vie, je crois, c'étaient les nuits de pleine lune !



Under the Moonlight...
Let your instinct take over


      Treize lunes dans une année, c'est beaucoup, mais on ne peut lutter contre les lois de la nature, qui sont d'ailleurs les seules lois que je daigne respecter.
C'est donc à treize reprises dans cette année sombre que le chaos régna dans une partie des Ruines Angelus. En effet, toutes les ruines ne nous appartiennent pas. Nous n'en partageons qu'une partie avec d'autres hybrides reclus de la société Isydienne. Si les loup-garous sont tant craints des hommes et de certaines autres créatures, il y a bien une raison. Et la raison est la suivante: nous ne savons en aucun cas contrôler notre force, surtout celle générée par la transe de la pleine lune. Ma première transformation fut douloureuse, mais elle ne s'était pas déroulée durant cette année où j'étais une "chasseresse". Par chance, j'avais déjà l'habitude des transformations. Elles sont toujours douloureuses, même pour les loup-garous les plus habitués à ce phénomène. Mais le plus important, c'est ce qui se passe après la transformation !
Lorsqu'on est habitué, les pulsions sanguinaires sont moindres, seul l'instinct de procréation, la violence et la rage importent. Par chance, aucun mâle ne réussit à me féconder, aucune femelle jalouse ne parvenait à me réduire en charpie. Au bout du compte, plus aucun mâle n'osait s'approcher de moi, les femelles non consentantes se cachaient derrière ma fourrure devenue la crainte principale de la meute. J'étais devenue la fierté de la famille Black. Mais voilà, il y a toujours une fin à la gloire.
Lorsqu'on se réveille d'une telle transe, on ne se souvient plus de rien au premier abord. Ensuite, les souvenirs ressurgissent. Mes souvenirs à moi n'eurent pas le temps d'émerger que le chef incontesté de la meute m'attrapa par le cou, tentant de me faire transformer en humaine. Voulait-il me tuer? Il aurait pu le faire rapidement, de manière moins lâche qu'attendre une vulnérabilité de ma part. Lorsqu'il me lâcha, ce fut pour abattre ma vieille tutrice, qui tentait désespérément de me libérer de cette étreinte douloureuse en plantant ses pauvres griffes dans les muscles surdéveloppés du mâle. Un coup de patte suffit à égorger la vieille. J'entendis mon père hurler "maman", puis plus rien. Je devins sourde un moment, peut-être à cause du choc. Était-elle réellement morte? Ne plus percevoir les battements de son coeur était une preuve. La lourdeur du mien en était une autre. Mon père aussi fut fauché, incapable de faire face à la rage du chef de meute. L'on me força à m'unir au mâle dominant, enfin l'on tenta. Je parvins à m'enfuir, et plus jamais je ne revins sur ces terres maudites, mues par l'instinct, la violence et le sang. Plus rien ne me rattachait à ce lieu. A défaut de ne plus avoir de famille, il me restait ma liberté, qu'il me fallait garder à tout prix.
Incapable de gagner de l'argent, je me mis à voler, à comprendre que rien n'est dû, et que l'on doit rendre un jour à la nature ce qu'elle nous a donné.
Aussi sauvage que mon ancienne meute, je me mis à tuer sur les ordres de quelques fourbes individus, et en pris un certain plaisir, tuant par la suite mes employeurs pour mieux voler leurs bourses.
Voici à quoi se résume ma triste vie. J'ignore si ma défunte mère serait fière de ce que je suis devenue, mais tant que je suis heureuse, c'est tout ce qui compte n'est-ce pas?

Mais...suis-je vraiment heureuse...?


Image(s) forme humaine : Paine de Final Fantasy
Spoiler:
 

Image(s) forme monstre : taper "worgen world of warcraft" sur Google
Mi-humaine, mi-loup-garou:
 
Loup-garou:
 



HRPG:

Avez-vous un prénom?

Avez-vous un âge réel?

Comment avez-vous découvert le forum?

De quoi avez-vous rêvé la nuit dernière?

Avez-vous réellement conscience de ce que vous avez conscience d'être?



Code:
<div style="text-shadow: #000000 1px 1px 1px">[font=Georgia][color=black][b]
[u]Nom[/u]: Black

[u]Prénom[/u]: Crystal

[u]Age[/u]: 24 ans

[u]Race[/u]: Loup-garou

[u]Ville natale[/u]: Ruines Angelus

[u]Arme[/u]: Ses crocs et ses griffes !

[u]Profession[/u]: Voleuse, espion ou assassin...c'est une créature du mal au service de Botless Zabyss

[u]Caractère[/u]:

      Cette lycanthrope est tout sauf sociable. Elle ne respecte aucune règle et préfèrerait encore mourir plutôt qu'obéir à des ordres et se sentir enfermée entre quatre murs. C'est un animal sauvage indomptable et imprévisible, n'ayant pas peur de se frotter à plus fort qu'elle. Crystal a déjà dépassé ses limites, et même si elle ne les contrôle pas, elle n'hésitera pas à recommencer si elle voit qu'une situation tournant à son avantage venait à lui coûter la vie. On a qu'une vie après tout, et cela, Crystal le sait. Elle en jouit chaque jour, non pas en faisant le bien, mais en méprisant son prochain, en volant, en tuant ceux qui ne méritent pas de vivre ou qui se plaignent de la vie. Pourquoi vole t-elle d'ailleurs? Car pour elle, tout simplement, rien n'appartient à personne ! Récolter du blé et en faire du pain n'est pas un mérite de l'homme. Si la nature n'était pas ce qu'elle était, si l'eau n'existait pas et que le soleil n'était pas source de croissance des plantes, l'homme n'aurait rien. La nature nourrit chaque être peuplant ce monde. Pour Crystal, vendre ce que la nature donne gratuitement, c'est de l'escroquerie. Ce qui est non-naturel, des armes par exemple...elle s'en fiche. Nul besoin de voler des armes, les siennes se cachent au niveau de sa mâchoire ainsi que dans ses doigts. Mais il est vrai que si la louve venait à avoir besoin d'armes...elle volerait dans la bourse d'un passant et irait s'en acheter plus d'une.

      Autrement, au niveau du caractère et du mental, Crystal parle peu. Elle se contente de répondre par des grognements, parfois par des hochements de tête, souvent par des coups... Il est rare d'entendre sa voix, qui est d'ailleurs rauque et railleuse, grave par moments. Seule une émotion forte pourrait rendre cette voix plus aigüe, comparable à celle d'une vraie femme. Mais elle n'a jamais ressenti d'émotions réellement marquantes depuis bien longtemps...

      Sinon, la femelle loup-garou est un peu fêtarde, lorsqu'elle a bien bu. Il lui arrive souvent de se prendre des cuites à la bière, lors de certaines foires organisées dans diverses villages. Mais mieux vaut pour elle de s'abstenir et de garder les idées claires. Malheur lui arriverait si sa capuche tombait et dévoilait sa véritable forme aux yeux des autres humains. Même si elle les déteste, les considérant comme une race prétentieuse, hautaine et faible, il lui faut cohabiter avec pour en tirer des renseignements sur les meilleurs objets à voler. En effet, Crystal est fourbe, elle n'hésiterait pas une seule seconde à trahir quelconque allié pour son propre intérêt personnel. Si elle a appris à ne faire confiance en personne, ce n'est sûrement pas pour se laisser voler les lauriers de la gloire !

      Ensuite, et pour finir ici je pense, le jeune Black est quelqu'un, je le souligne, d'extrêmement associable. Même s'il lui arrive de faire la fête, elle ne s'est absolument jamais fait d'amis, n'est jamais tombée amoureuse. D'ailleurs elle n'a jamais rien ressenti pour personne, pas même de la compassion ou de la pitié. Crystal ne veut pas aider les autres. Personne ne l'a jamais aidée, elle. Elle fut méprisée un temps, rejetée de toute société et même traquée.
Aujourd'hui, si elle est si redoutable, elle ne le doit qu'à elle. En résumer, un être indomptable avec qui on ne sait pas de quel pied danser.



[u]Physique[/u]:

      Crystal est une femelle loup-garou, à ne pas en douter ! Même transformée, sa poitrine est encore quelque peu visible, et ses courbes restent sensuelles malgré la tonne de fourrure qui recouvre son corps. Sa robe (en parlant de la fourrure) est d'un noir intense, profond, presque inquiétant lorsqu'on aperçoit la louve dans ses vadrouilles nocturnes. Ses yeux rouges, en amandes, ressortent parfaitement de cette fourrure protubérante. Ses cheveux sont étonnamment doux et souples, contrairement à son poil dru et épais. Elle n'est donc, de ce fait, presque jamais gênée lors des combats et peux dégager son visage facilement de certaines mèches rebelles.
Bien sûr je ne fais que décrire ici le tiers de l'apparence de Crystal, et je commence par sa forme principale, celle qu'elle utilise quotidiennement).
Pour continuer, ses quatre membres sont d'une musculature discrète sous les poils, mais puissante. Ses oreilles, fines et sensibles, se terminent en pointes discrètes, comme des oreilles de lynx. Les muscles de ses cuisses ressortent beaucoup plus que ceux de ses bras, et pourraient dépasser de loin la musculature d'un gros lion ou d'un gorille. Ceci permet à la louve d'ébène de se déplacer rapidement mais aussi de se défendre. Véritable tank en combat rapproché, Crystal hésite souvent à prendre sa forme ultime de loup-garou, que je vais citer dès maintenant.

      Imposante, cette forme finale représente bien le dernier stade de l'évolution de la race des lycanthropes. Tout d'abord, sous cette forme, Crystal devient méconnaissable. Elle gagne au moins un mètre de long, et donc de haut, car elle se tient aussi debout. Au garrot, elle n'en gagne que la moitié grâce au rallongement de ses membres. Sa tête devient plus ronde et il devient donc impossible de distinguer s'il s'agit d'un mâle ou d'une femelle. Ses yeux, toujours aussi rouges, quittent leur forme d'amande pour s'arrondir et grossir, tandis que ses iris ne deviennent plus que deux fentes noires. Ses oreilles s'allongent légèrement, ainsi que sa queue dont les poils s'épaississent. La musculature de la totalité de son corps gonfle, sa colonne vertébrale s'épaissit et s'allonge afin de se renforcer. Ses crocs, eux aussi, gagnent en longueur et en solidité, et laissent couler quelques filets de bave lorsqu'ils se dévoilent. Enfin, ses pattes n'en deviennent que plus proéminentes et s'arment de griffes redoutablement acérées, capables de broyer le cou d'un homme d'une seule poigne. Pour ce qui est de la dernière trace de féminité de Crystal, c'est-à-dire sa poitrine, elle se change en quelques pectoraux durs comme la pierre et solidifiés par une cage thoracique fortement développée.
La louve craint aujourd'hui encore cette forme ultime, car elle n'arrive pas à la contrôler. Et d'ailleurs, elle ne prend cette forme que les nuits de pleine lune, puisqu'elle y est forcée. Autrement, elle garde constamment sa forme entre l'humain et le loup-garou.

      Mais à quoi ressemble t-elle en humaine, me direz-vous?
Il aurait été plus logique de commencer par une description de sa forme humains, puis descendre vers ses formes animales. Mais il s'avère que sa forme humaine est celle que Crystal déteste le plus. Jugée comme faible, vulnérable et disgracieuse, l'humanité de la louve est donc fortement refoulée. Elle n'y cède que lorsque c'est nécessaire, par exemple lors de missions extrêmement délicates.
En bref, la forme natale de Crystal se résume à une peau blanchâtre, véritable contraste avec sa fourrure sombre. Mais ses yeux, eux, gardent constamment leur couleur rouge sang, comme si cette malédiction de loup-garou ne pouvait aucunement s'effacer d'elle. Pour garder une certaine familiarité avec sa forme de louve, Crystal porte toujours des vêtements de couleur noire, toujours !
De la tête aux pieds, qu'il s'agisse d'un collier à pics, d'un haut léger, d'un pantalon serré ou d'une paire de bottes hautes en cuir... La panoplie a toujours ce même point commun: un style sombre souligné par la couleur noire récurrente ainsi qu'un style bien à elle mélangeant la provocation sexuelle et la rébellion apparente. Cette forme de rébellion est d'ailleurs bien prononcée par une coupe de cheveux à la fois originale et unique. Ils sont plus courts que lors de sa forme animale (en effet, ils ne se mettent à pousser que lors de sa transformation, en même temps que ses poils), gominés à l'arrière mais relevés en haut d'une manière épatante. L'on vient même souvent à se demander comment tiennent ses cheveux. Il se trouve qu'ils tiennent tous seuls, aussi rebelles que leur porteuse, mais d'une couleur blond cendré contrastant encore une fois avec sa fourrure.

      Enfin, son visage peut rappeler celui de la louve qui vit en elle. Toujours des traits agressifs, un air d'envie de tuer trônant sur son visage à la fois doux et dur. A la voir comme ça, on croirait une enfant innocente se donnant des airs supérieurs et méchants. Mais ne vous y fiez pas, c'est justement pour cela qu'elle déteste sa forme, car au fond d'elle se cache une bête sanguinaire capable de tuer quiconque se dresse sur son chemin...même un être cher.
Ah et ses vêtements, aussi. Oui, même si Crystal se promène tout le temps en louve, il lui faut porter des vêtements. Pour cela, un simple pantalon en toile ainsi que du tissus ou des bandages recouvrant sa poitrine lui suffisent. Le plus important pour elle, c'est une cape. Longue et par endroits déchirés à cause des nombreux et périlleux voyages, elle est indispensable pour les promenades en ville, car la cape qui y est rattachée permet à la louve de cacher son visage poilu au museau allongé.



[u]Histoire[/u]:

Finissons donc sur un point d'histoire, que Crystal va vous raconter personnellement. Prenez place, et ne faites pas attention aux poils tombés par terre.

      [i]Je suis née dans ces grandes ruines que l'on appelle couramment les Ruines Angelus. Ancienne mer, désormais desséchée et brûlée par un soleil constant, je n'ai jamais trouvé refuge dans ce lieu où ma fourrure noire était un véritable supplice. Il n'y avait que trop peu d'ombre dans ce désert parsemé de roches et d'anciennes habitations aujourd'hui détruites par le temps et l'érosion...ainsi que par les nombreux combats inter-hybrides et autres marques de griffures provoquées par nos mâles dominants. Ma naissance ne fut en aucun cas un choc ou un heureux évènement pour la communauté des loup-garous vivant aux Ruines Angelus. Il était tellement habituel d'avoir des nouveaux nés ! Certains, même beaucoup, mouraient de déshydratation ou de chaleur. Mais moi, même avec ma fourrure noire et bouillante, j'ai su résister. Ah, et j'oubliais, ma mère est morte en me donnant la vie. Elle s'était battue contre la faim et la soif durant tout ce temps où elle me portait, et laissa la mort l'emporter en échange de ma vie. C'est pour cela que j'ai combattu pour ma survie, inconsciemment. Car quand on est bébé, on n'a pas conscience de ce qui nous entoure. La seule chose qui compte, c'est être nourri et pouvoir dormir en paix. Il n'en fut pas ainsi.
Mon père rejetait, avec une certaine raison, la faute de la mort de ma mère sur moi. C'est donc sans scrupules qu'il me laissa à une vieille louve édentée et presque totalement plumée. Elle avait autant de moyens de me nourrir qu'un mendiant au fond d'un trou. C'est vous dire. Les temps furent durs. Mais la vieille louve s'occupa de moi comme de sa propre fille, certainement, c'était ma grand-mère ! Mais cela, je ne le su que plus tard, lorsqu'elle mourut. Ne précipitons rien. Malgré la pauvreté dont nous étions victimes, la vieille et moi, nous avons tout de même survécu. C'était un exploit que se racontaient les femelles des ruines. Certaines, prises de pitié, nous ramenaient quelques morceaux de viande de salamandre. Toutes les parts m'étaient réservées, ma tutrice se refusant à avaler quoi que ce soit. Le résultat de ce sacrifice combla la vieille louve de bonheur, toutes ces protéines que j'avalais sans le savoir en dévorant, comme une affamée, mes parts de salamandre, avaient eu raison de ma maigreur et avaient permis le développement de mes os ainsi que de mes muscles. Certes, je n'étais pas encore ce que je suis aujourd'hui, mais j'étais tout de même présentable. C'est à ce moment-là que mon père décida de me reprendre, afin de faire de moi une chasseuse. C'est exactement le même principe que chez les lions. Les lionnes partent à la chasse, ramènent le butin aux mâles qui prennent les meilleures parts. Après avoir mangé, ils dorment tandis que les femelles repartent à la chasse. C'est pour cela que les mâles loup-garous étaient aussi musclés et imposants. Toute cette bonne viande qu'ils ingurgitaient n'était pas pour ruiner leur santé, car entre-temps ils s'occupaient à se battre et à courir après certaines séduisantes femelles. C'est donc la vie que je mena un moment. Un long moment, même si ce ne fut qu'un an.
Le pire, dans cette vie, je crois, c'étaient les nuits de pleine lune ![/i]

[/b][/color][/font]
[center]<FONT face=Times  size=7><blockquote>Under the Moonlight...</FONT>
<FONT face=Times size=6>[color=red]Let your instinct take over[/color]</blockquote></FONT>[/center]
[font=Georgia][color=black][b]

     &nbsp;[i]Treize lunes dans une année, c'est beaucoup, mais on ne peut lutter contre les lois de la nature, qui sont d'ailleurs les seules lois que je daigne respecter.
C'est donc à treize reprises dans cette année sombre que le chaos régna dans une partie des Ruines Angelus. En effet, toutes les ruines ne nous appartiennent pas. Nous n'en partageons qu'une partie avec d'autres hybrides reclus de la société Isydienne. Si les loup-garous sont tant craints des hommes et de certaines autres créatures, il y a bien une raison. Et la raison est la suivante: nous ne savons en aucun cas contrôler notre force, surtout celle générée par la transe de la pleine lune. Ma première transformation fut douloureuse, mais elle ne s'était pas déroulée durant cette année où j'étais une "chasseresse". Par chance, j'avais déjà l'habitude des transformations. Elles sont toujours douloureuses, même pour les loup-garous les plus habitués à ce phénomène. Mais le plus important, c'est ce qui se passe après la transformation !
Lorsqu'on est habitué, les pulsions sanguinaires sont moindres, seul l'instinct de procréation, la violence et la rage importent. Par chance, aucun mâle ne réussit à me féconder, aucune femelle jalouse ne parvenait à me réduire en charpie. Au bout du compte, plus aucun mâle n'osait s'approcher de moi, les femelles non consentantes se cachaient derrière ma fourrure devenue la crainte principale de la meute. J'étais devenue la fierté de la famille Black. Mais voilà, il y a toujours une fin à la gloire.
Lorsqu'on se réveille d'une telle transe, on ne se souvient plus de rien au premier abord. Ensuite, les souvenirs ressurgissent. Mes souvenirs à moi n'eurent pas le temps d'émerger que le chef incontesté de la meute m'attrapa par le cou, tentant de me faire transformer en humaine. Voulait-il me tuer? Il aurait pu le faire rapidement, de manière moins lâche qu'attendre une vulnérabilité de ma part. Lorsqu'il me lâcha, ce fut pour abattre ma vieille tutrice, qui tentait désespérément de me libérer de cette étreinte douloureuse en plantant ses pauvres griffes dans les muscles surdéveloppés du mâle. Un coup de patte suffit à égorger la vieille. J'entendis mon père hurler "maman", puis plus rien. Je devins sourde un moment, peut-être à cause du choc. Était-elle réellement morte? Ne plus percevoir les battements de son coeur était une preuve. La lourdeur du mien en était une autre. Mon père aussi fut fauché, incapable de faire face à la rage du chef de meute. L'on me força à m'unir au mâle dominant, enfin l'on tenta. Je parvins à m'enfuir, et plus jamais je ne revins sur ces terres maudites, mues par l'instinct, la violence et le sang. Plus rien ne me rattachait à ce lieu. A défaut de ne plus avoir de famille, il me restait ma liberté, qu'il me fallait garder à tout prix.
Incapable de gagner de l'argent, je me mis à voler, à comprendre que rien n'est dû, et que l'on doit rendre un jour à la nature ce qu'elle nous a donné.
Aussi sauvage que mon ancienne meute, je me mis à tuer sur les ordres de quelques fourbes individus, et en pris un certain plaisir, tuant par la suite mes employeurs pour mieux voler leurs bourses.
Voici à quoi se résume ma triste vie. J'ignore si ma défunte mère serait fière de ce que je suis devenue, mais tant que je suis heureuse, c'est tout ce qui compte n'est-ce pas?
[/i][/b][/color][/font]
[center]Mais...suis-je vraiment heureuse...?
[/center]
</div>

[u]Image(s) forme humaine[/u] : Paine de Final Fantasy
[spoiler][img]http://i74.servimg.com/u/f74/16/09/56/43/userbo10.jpg[/img][/spoiler]

[u]Image(s) forme monstre[/u] : taper "worgen world of warcraft" sur Google
[spoiler="Mi-humaine, mi-loup-garou"][img]http://i74.servimg.com/u/f74/16/09/56/43/worgen10.jpg[/img][/spoiler]
[spoiler="Loup-garou"][img]http://i74.servimg.com/u/f74/16/09/56/43/sh_con10.png[/img][/spoiler]



[b][u]HRPG[/u]:[/b]

Avez-vous un prénom?

Avez-vous un âge réel?

Comment avez-vous découvert le forum?

De quoi avez-vous rêvé la nuit dernière?

Avez-vous réellement conscience de ce que vous avez conscience d'être?

_________________
Mon chant du Phénix

~ Don't speak her name ! ~
(Fire Emblem Awakening OST)
~ Sword art ~
(Sword Art Online OST)
~ Hope and Memory ~
(Lord of the Rings OST)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crystal Black, le Loup-Garou au service du Mal [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth of Legend :: Avant toute chose... :: Présentations & formulaire :: Personnages prédéfinis-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit