Myth of Legend


Douleur tu feras à toi même si ton prochain tu affrontes

 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Etudes... Le retour d'une oubliée... [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
« Antharia »
avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 29

Feuille d'identité
Age: ///
Humeur:
Equipement:
MessageSujet: Etudes... Le retour d'une oubliée... [PV] Jeu 11 Aoû - 14:43

Cela faisait bien des années qu'Antharia n'était plus revenue à Babylone... Elle avait beau dire qu'elle n'avait aucune haine envers les Titans, elle évitait pourtant autant que possible d'approcher les villes qui portaient leurs noms de peur de se rappeler de bien trop mauvais souvenirs relatifs au passé... Aujourd'hui était toutefois une exception, elle pouvait dire ce qu'elle souhaitait, il lui fallait tout de même satisfaire certains instincts liés à la connaissance. Depuis quelques temps, elle avait entendu de nombreuses rumeurs sur des fait l’intéressant au plus haut point, et il lui fallait donc se mettre en recherche de ces informations qu'elle désirait ; et quoi de mieux pour cela que la bibliothèque de la plus grande ville du continent ?

Après quelques jours de marche, la demoiselle s'était donc retrouvée à Babylone. Prenant son temps pour refaire connaissance avec ces lieux depuis longtemps non-visités, elle n’arrêtait pas de se demander comment les hommes pouvaient bien vieillir sans jamais se poser de questions sur leur nature... Elle s’arrêta chez un herboriste qui était toujours là depuis son dernier passage pour vendre les quelques plantes rares qu'elle avait cueillit dans la matinée, et profita de l'argent acquis pour changer son sac usé par le temps et avaler un repas consistant...
Avant de finalement prendre le chemin de la bibliothèque.

Arrivant finalement face au grand bâtiment de sa destination, Antharia observa rapidement les détails des lieux. Son regard s’arrêta brièvement sur les deux statues de Babylone à l'entrée, ainsi que sur les nombreux détails parcourant les murs des lieux. Puis elle se faufila à travers la foule pour rentrer dans la bibliothèque. Faisant un bref signe de tête au responsable et profitant un moment du silence qui régnait en ces lieux, Antharia se rappela la douce sensation de la tranquillité qui régnait souvent en de tels endroit où le bruit était banni de toute manière que ce soit... Une fois satisfaite, la demoiselle prit donc le chemin des ouvrages dédiés aux légendes, et se mit alors à rechercher les livres ayant étés édités le plus récemment; si ces rumeurs qu'elle avait entendue étaient réelles, il y avait de fortes chances à parier que cela devait se trouver dans les oeuvres récentes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Kuragari Nyx »
avatar
Léviathan

Messages : 365
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Si tu vois une ombre géante dans l'eau, c'est moi. ♥

Feuille d'identité
Age: 19ans.
Humeur: Maligne !
Equipement:
MessageSujet: Re: Etudes... Le retour d'une oubliée... [PV] Jeu 11 Aoû - 16:12

Kuragari profita de son séjour à Babylone, enfin séjour ce mot est habituellement employé pour désigner de paisibles journées de repos et de détentes, d'amusement. Depuis peu, la jeune femme avait déjà croisé une lycan qui avait foutu plus que du désordre dans une taverne avec une gamine de trois pommes de haut, et cela avait fini en une sorte de bataille à cu'l de bouteille ... Rhâ ! Mieux ne vaut pas y penser tant c'était désespérant, navrant, ridicule et ... et j'en passe. Donc, digression à part, l'ôte du Léviathan était déjà à la fin de sa semaine très mouvementée dans la capitale, et elle avait fini le petit travail qu'on lui avait donné, alors il lui restait quelques jours ... Pourquoi ne rentrait-elle pas ? Elle avait encore du délais, autant en profiter au lieu de rentrer en Aqus, qui est une petite ville sans grande activité, surtout quand on a tout fait ...

Les pas guidèrent Kuragari à la Bibliothèque, à ce qu'on dit c'est une fontaine de savoir, mais la jeune femme ne savait pas ce qu'elle voulait apprendre ... Tout ce qu'elle ne sait pas ? Surement. Elle chercha la bâtisse, facile, même pour quelqu'un qui ne connait pas vraiment les lieux, c'est le plus gros et beaux bâtiments avec être en écriture de scripte Bibliothèque. C'est comme le porc salut, c'est écrit dessus. Enfin bon, cela faisait quelques minutes qu'elle y était, ou quelques heures ... Lorsque nous sommes dans le silence le plus total, et la concentration la plus grande, il nous arrive d'en oublier le temps. Et donc, des pages et des pages défilèrent devant ses yeux ...

Jusqu'à un moment où, elle se leva de son siège, ses os craquèrent de mécontentement, elle était restée un peu trop dans la même position et en fit une grimace. Elle alla replacer le livre, puis en chercha d'autre ... Elle pris sous le bras un volume portant un titre en lettre d'or ; "La Légende des Titans". Ça devait peut être l'amuser de lire des légendes sur elle même, en étant elle même une légende en quelque sorte. Peut être qu'elle cherchait un peu plus à se renseigner sur la bête qui vit dans ses entrailles, qui se mouvoit dans son âme, et qui prend son corps pour le déformer quand elle se laisse aller aux crocs du serpent de mer. Son regard balaya encore les dos de livre, et sa main pris délicatement un autre ouvrage ; "La Magie et ses origines". Elle posa le premier volume, et ouvrit celui-ci, elle parcouru quelques pages ... Puis le referma brutalement, un écho se répandit entre les étagères. Kuragari reprit le livre qu'elle avait posé et marcha d'un pas vif vers une table.

Et le prévisible classique, banal, gros comme une maison, lieu commun et-tous-les-adjectifs-qu'il-faut arriva. Au tournant d'une longue série d'ouvrage, Kuragari fut nez-à-nez avec une autre jeune femme, par reflexe, elle s'arrêta aussitôt et fit un bond agile en arrière. Ahah ! Classique de tomber face-à-face avec quelqu'un à un croisement, mais généralement ça fait "chboum" ! Et là rien. Cela un ouvrage lui glissa des mains, celui sur les Titans, et s'écrasa sur le sol dans un son mélodramatique, et comme une grosse crêpe il s'ouvra en deux, la tranche du livre sur le sol. Kuragari se baissa aussitôt pour le ramasser, un sourire se dessina sur ses lèvres lorsqu'elle vit une illustration sur une page du livre, représentant un Kraken engouffrant un bateau dans les abysses. Puis elle se releva.

« Excusez-moi, je ne faisais pas attention ! Mais plus de peur que de mal comme on dit. Enfin, pas pour le livre, je ne sais pas si un livre à mal, cela dit celui là a dû prendre chère dans sa chute ... » Elle marqua une pause, puis reprit en époussiètant la couverture de l’ouvrage ; « Pas un mot à la réception, je crains de me faire taper sur les doigts après, pour avoir abîmé un beau livre ... »

Elle adressait un sourire assez gêné à la jeune femme, et elle vérifiait si les livres tiendraient mieux dans ses bras pour un éventuel second accident ...

_________________
.De profondis clamo adite domine.

Prie lorsque le Léviathan s'engouffre dans les abysses de ton âme. Implore son pardon, il est le seigneur de la torture !
♪ L'espoir n'a pas sa place face à lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Antharia »
avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 29

Feuille d'identité
Age: ///
Humeur:
Equipement:
MessageSujet: Re: Etudes... Le retour d'une oubliée... [PV] Jeu 11 Aoû - 19:36

D'étagères en étagère, de rayons à rayons ; le regard de la demoiselle n’arrêtait pas d'aller d'un ouvrage à l'autre en espérant tomber un jour sur un titre qui allait lui taper dans l'oeil. De temps à autre, elle en prenait un, le feuilletait sur plusieurs pages avant de le reposer, déçue du contenu qu'elle connaissait déjà ou savait parfaitement faux car contant quelque chose de tout en fait en opposition avec la réalité qu'elle avait elle même vécue ou découverte...
parvenant à trouver un livre intéressant sur les plantes, bien que ce n'était pas ce qu'elle recherchait à la base, Antharia alla s'asseoir à une table pour essayer de trouver quelques informations qu'elle ne détiendrait pas encore. L'on avait beau découvrir toujours plus de choses sur les végétaux, les secrets qu'ils renfermaient ne finissaient jamais de nous surprendre. Sortant plume et feuilles de papiers, la demoiselle passa ainsi près d'une heure à recopier le contenu de ce livre avant d'aller le reposer à sa place une fois ses "études" terminée. Cela lui ferait au moins un peu de lecture pour ce soir, et quelques divers nouveaux essais à faire également dans le but d'augmenter son carnet de mélanges...

Etant finalement retournée à travers les étagères, la demoiselle s'était remise en tête de trouver un ouvrage relatant ces fameuses rumeurs qu'elle poursuivait. Son regard fut alors attiré par une silhouette qui venait d’apparaître de derrière un rayon et lui arrivait droit dessus. Avant qu'Antharia ait eu le temps d'entamer un retrait pour éviter la collision, cette action fut effectuée de la part d'en face. Un choc brut se fit entendre au sol, et la mage put alors voir un ouvrage dédié aux titans, surement le livre tombés à l'instant. Retenant une injure envers les créatures responsables en partie de la destruction de son passé, Antharia observa alors brièvement la personne ramassant le livre.
Une longue chevelure blonde ondulée retombant sur une tenue qui était tout sauf naturelle. Elle avait beau ne pas être aussi impressionnante que celle de nombreux guerrier, ce qu'elle portait n'en demeurait pas moins une armure; légère certes mais qui classait donc surement l'inconnue dans une catégorie forcément autre que celle d'une simple habitante de Babylone. Lorsque cette dernière se releva alors, Antharia pu alors voir finalement ses yeux lorsqu'elle s'adressa à elle ; et le métal gris dans lequel elle se plongea était tout sauf naturelle ou sans raison : il ne s'agissait pas d'une simple humaine...
Essayer d'en savoir plus à ce moment même n'aurait fait que mettre l'une des deux femmes dans l'embarras, et Antharia était assez pressée de trouver ce qu'elle recherchait. Elle se contenta donc d'écourter la conversation alors que la guerrière lui présentait ses excuses en lui demandant de ne pas raconter la chute du livre à la réception... Comme si cela pouvait déranger Antharia, les mots couchés sur le papier ne valaient aucunement la vie vécue...


"Vous feriez mieux de faire attention à vos pas demoiselle... Une bibliothèque n'est pas un lieu où se presser amène à de bonnes choses..."

Ramenant son regard à l'étagère, la mage trouva finalement un nouvel ouvrage l’intéressant et traitant de la magie. elle avait beau l'avoir vécue en partie ; tout ce qui s'était passé durant la guerre et concernant les mages lui était inconnue. Elle avait eu beau chercher à travers monts et marées et questionner des gens ayant vu ça de leur propres yeux, il lui manquait toujours des informations capitales...
Allant s'asseoir à nouveau, elle ouvrit donc l'ouvrage trouvé, et entama une nouvelle lecture en quête de l'inconnu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Kuragari Nyx »
avatar
Léviathan

Messages : 365
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Si tu vois une ombre géante dans l'eau, c'est moi. ♥

Feuille d'identité
Age: 19ans.
Humeur: Maligne !
Equipement:
MessageSujet: Re: Etudes... Le retour d'une oubliée... [PV] Ven 12 Aoû - 11:24

Hé ben dis donc, dire que Kuragari essayer d'être amicale et sympathique, la réponse fut comme une tarte à la crème qu'on envois dans la face. Elle aurait pu s'excuser de sa maladresse en jouant aux cartes, au claquette, en dansant le tango où en se vautrant sur le sol, la réaction aurait surement était la même ... Rien qu'à, rien qu'au ton employé. Un mélange de blasé, de vas voir ailleurs et déguerpi je suis concentrée dans une activité. En plus poli bien évidement. Kuragari ne reparti pas tout de suite, et fixa encore quelque temps l'inconnue, son sourire s'était estompé et son visage avait soudainement pris un sérieux alarmant. Rien à voir avec il y a trente secondes, rien à voir avec ce sourire gêné, c'était aussi radical que de passer de la chaleur du désert à la froideur d'un glacier.

Bien évidement, pas grand chose n’échappe à la terrible vue du Léviathan, ses yeux grisés avait déjà dû remarquer ce qu'il y avait à repérer. Kuragari fixait encore la jeune femme, qui avait déjà amené son regard ailleurs, plongée dans sa recherche. Mais, Kura, elle n'avait pas bougé d'un moindre centimètre. Ses sphères de métal maintenaient la direction où se trouvait précédemment les yeux de flammes de l'inconnue. Inutile de vous dire qu'elle réfléchissait, à quoi je ne sais pas, je ne suis pas dans sa tête, mais forcément à cette jeune femme, qui ne devait pas être aussi insignifiante que ses paroles.

Enfin, elle se remit à bouger, comme après être sortie de siècle de méditation, décidément pauvre os, en plus de ne pas bouger pour de la lecture, Kuragari se fige pour la réflexion. Elle se déplaça vers là où la fille aux yeux flamboyant s'était assise, et se mis en face. Le tout, dans le silence le plus profond, même une mouche ne ferait pas plus de bruit, ses pas ne résonnaient même pas sur le sol, son armure ne cliquetait même plus. Elle posa son livre sur la table, directement ouvert a une page et pris la parole avec beaucoup plus de sérieux que la dernière fois, les yeux rivés sur son livre "La Magie et ses origines" :

« La Magie, ça cache autant de mystère que ces Titans, seuls les humains privilégiés peuvent l'apprendre et l'employer. Mais nous ne savons même pas combien en sont capable, ni si il n'y a que les hommes à proprement parler qui le peuvent, mettre ses ouvrages ainsi est dangereux. Vous imaginez un clan d'hybride magicien, ou pire, un Titan magicien. Ce serait affreux. » Kuragari releva alors les yeux vers la jeune femme : « La Magie et ses origines, si seulement ce livre était vrai et renseignait plus que avec leur théorie ... Quelque chose me dit que leur vrai livre ne sont pas ici ! Leur ancien grimoire, qui sont censés avoir vécu, semble bien en forme, et leur information de dernières nouvelles sembles réécrites par des mains qui veulent nous cacher quelque chose ... Dès qu'on pousse les recherches, c'est les ennuis. »

Elle marqua une belle pause, en replongeant ses yeux dans son livre, l'air penseuse, et farfouillant les pages, passant parfois son doigt sur des symboles de runes ... C'était un beau discours, mais la tarte à la crème va revenir surement ... En tout cas, Kuragari semble vouloir parler d'une manière plus approfondit avec la jeune femme ... Sinon, pourquoi lui aurait-elle révélée tout cela ? Et, en effet, l'ôte du Léviathan, tourna le livre vers la jeune femme, et posa son doigt sur quelques lignes qui disaient ; "Mirlen a su l’existence des statues des fondateurs par des livres anciens qui mentionnait la légende des Titans. C'est également ce livre, écrit dans le langage des Titans, qui lui a permis d'employer la magie."

« Or je sais que c'est faux. Sinon les Titans seraient magiciens, sinon il aurait su ce qu'il allait arriver et j'en passe. »

Kuragari avait un peu baissé le ton de sa voix, inquiète surement de voir une tierce personne débarquer et l'entendre. Elle n'avait pas vraiement envie de s'attirer d'autres ennuis ! Enfin bon, peut être qu'elle espérait qu'on la renseignerait, mais qu'est-ce que cette inconnue peut bien savoir après tout ? Et puis pourquoi l'aider ? Après tout.

_________________
.De profondis clamo adite domine.

Prie lorsque le Léviathan s'engouffre dans les abysses de ton âme. Implore son pardon, il est le seigneur de la torture !
♪ L'espoir n'a pas sa place face à lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Arsène Lambda »
avatar
Salamandre

Messages : 114
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 23
Localisation : Et bien, heu, on va dire que...je suis perdu...

Feuille d'identité
Age: 32
Humeur: bonne
Equipement:
MessageSujet: Re: Etudes... Le retour d'une oubliée... [PV] Ven 12 Aoû - 16:07

Babylone, ma ville natale… C’est aussi la tombe de mes parents et, secondairement, de ma carrière de guerrier pour la voie du médecin mais bon, ca reste quand même la ville que j’adore le plus… et que je déteste en même temps. Toute ma vie était centré sur cette ville, mes études, les morts que j’ai du pleurer, mon épée que j’ai acheté, toute ma vie a pour base Babylone.
Et justement, grâce aux dieux, je ne savais pas trop comment, j’avais accumulé assez d’argent pour réparer entièrement ma lame mais aussi pour m’acheter quelques livres afin d’améliorer mes connaissances d’herboristes et d’alchimistes, de médecin aussi, au cas où, s’il restait quelque chose à m’apprendre, on ne sait jamais.
Après que j’eus dépensé l’argent en nourriture, boisson (que de l’eau, je ne veux ni cirrhose, ni cancer) et réparation, je décidais d’ouvrir un peu mon esprit à la lecture, en gros d’aller à la bibliothèque de Babylon. J’étais un peu connu (en fait un bibliothécaire m’aimait bien mais c’est tout), il n’y avait que très rarement de femmes provoquant chez moi un accès sanguin incontrôlé (saignement du nez, si vous préférez) et je peux y trouver des livres très intéressants pour enrichir ma connaissance.
C’est ainsi que je me retrouvais au milieu de tous ses livres de médecine à la recherche d’un ouvrage nouveau, les anciens étant ce que j’appelle des bases nécessaire à tout médecin qui se respecte. Donc, je feuilletais un peu tout les bouquins nouveaux, ce qui ne me disaient rien, ceux d’un auteur connu, les intéressants quoi. Après avoir pris quelques livres, je les consultais tranquillement pendant quelques minutes avant de les reposer, ils n’étaient définitivement pas très nouveaux, je connaissais déjà leurs contenus.
Je partis donc à la recherche de livres d’alchimie et d’herboriste, ce qui ne devait pas se trouver bien loin. Ne me demandez pas comment, je trouvais le moyen de me perdre…Mon sens de l’orientation extrême avait encore joué un adorable tour et je me retrouvais nez à nez avec un livre appellé « Les créatures de l’ombre », roman pertinent de Stephan Polustuscki, l’histoire d’une petite fille qui as peur de la nuit, un ouvrage remettant en cause la nature humaine, poignant mais pas du tout ce que je cherche.
Je me perdis ensuite dans le rayon mythologie. On le reconnait aux diverses images de dragons qui ornent deux livres sur trois. En fait, j’aperçus un livre qui m’étonnait, ou plutôt qui m’intéressait. Son titre était plutôt alléchant pour un homme comme moi. Cela s’appelait « les Salamandres ou l’histoire des dragons sans ailes ». Je pris donc le livre et commençait à voir son contenu.
C’est alors que j’entendis une drôle de voix, une voix féminine. Apparemment, elle racontait l’histoire de la magie à quelqu’un. Je décidais donc de voir de plus près. L’aura de la femme était étrange, semblable à un océan en pleine tempête. C’était sûrement une hybride ou peut-être, vu l’aura, un titan. L’autre, en revanche, étais une simple humaine et par simple, je voulais juste dire qu’elle n’était ni titan ni hybride.
En tout cas, la deuxième chose positive avait été bafoué, la guerrière en armure blanche, aux cheveux blonds et aux regards de métal n’était pas une femme disgracieuse…et le saignement montait petit à petit. Mais, comme toujours, il s’arrêtait aux narines, c’était désagréable mais encore mieux que si je salissais un sol, montrant ma perversité à l’état pur et me laissant plus bas que terre.
Je décidais donc que, pour ma propre santé, je n’irais pas la voir mais un évènement causa ma perte. La gamine, surement la fille de la guerrière, me lança un regard qui disait clairement « mais qui est tu et pourquoi tu nous espionne ? ». Suivant son regard, la guerrière m’en lança un qui disait « qui est-tu et que fais tu la ? », c’étais assez terrible. Dans le doute, je décidais de m’excuser légèrement de les avoir dérangé et de m’éloigner. C’est alors que ma lame tomba. Et là, petit reflexe étrange, je ne savais pas pourquoi je faisais ca mais le livre dans une main, mon épée dans l’autre, je décidais de fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flame-of-akai.forumsactifs.com/forum
« Antharia »
avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 29

Feuille d'identité
Age: ///
Humeur:
Equipement:
MessageSujet: Re: Etudes... Le retour d'une oubliée... [PV] Sam 13 Aoû - 11:55

Hrp : [ Faut éviter d'essayer d'imaginer ce qu'on pense, hein Arsène...? ]

Une étude développée sur les origines de la magie défilait sous les yeux d'Antharia, et si cette dernière ne s'était pas trouvée dans un lieu public avec du monde non loin d'elle ; elle se serait surement autoriser quelques rires amusés tellement les théories qu'avaient les auteurs de ce livre étaient loin de la vérité... Continuant tout de même de feuilleter cet ouvrage en quète d'une information inconnue ET correcte, Antharia vit de nouveau une silhouette se profiler dans son champ de vision pour s'installer devant elle. La guerrière avait réussit l'exploit de se poser en face de la mage sans faire le moindre bruit, ni sans même que son armure émette le moindre son que ce soit ; définitivement, elle n'avait rien d'humain et se retrouvait donc directement classée dans la catégorie des combattants d'expériences. Là où un assassin n'arrive pas toujours à se déplacer sans se faire entendre, elle était parvenue à se mouvoir silencieuse alors qu'elle portait quelques couches de métal mine de rien...
Reprenant cette lecture avec cette courte étude de la guerrière qui avait du durer pendant moins d'une seconde, Antharia eut à peine le temps de lire quelques nouvelles lignes que la demoiselle lui faisant face prit la parole en lisant sa propre livre à voix haute. Traitant apparemment de magie, ce tome semblait théoriser les personnes aptes à faire usage de cet art qu'elle même maîtrisait , et faisait une possible hypothèse sur des hybrides ou des titans magiciens... Comme cela était des plus ridicule, ils en étaient déjà capable... pourquoi les gens n'avaient-ils donc pas déjà comprit qu'ayant étés ramenés à la vie par des mages, les titans étaient naturellement habités par cela ? Et qu'il en était presque de même pour les hybrides qui avaient également étés créer par ce même art... Le fait qu'ils ne puisent l'utiliser comme les humains étaient du justement à ce paradoxe des plus amusants...
Mais tout cela ne demeurait après tout que des hypothèses émises par la demoiselle durant son long voyage à travers le siècle.
Relevant les yeux vers le regard d'argent qui semblait l’appeler, Antharia regarda la guerrière alors que cette dernière semblait de nouveau vouloir converser avec elle. Se plaignant que ce livre était surement un faux, elle disait que les auteurs de ce livre cachaient bien des choses et que les personnes qui étaient derrière cela en étaient surement à l'origine. Souriant en elle même, Antharia laissa son visage tout aussi neutre que précédemment en s'amusant du fait qu'elle en était en partie responsable, cela avait en effet été bien dur de forcer certains auteurs aujourd’hui morts à changer quelques points de leurs oeuvres pour ne pas renouveler les erreurs du passé...
N'ayant apparemment rien d'autres à faire que de parler à une inconnue, la guerrière retourna alors son livre pour montrer une phrase à la mage, avant de lui confirmer que cette dernière et ce qu'elle décrivait était totalement fausse. Et elle était loin d'avoir tort, mais ce n'était surement pas Antharia qui allait lui donner raison ; de une, car elle n'avait rien à voir avec elle ; de deux, car la magie et ses secrets n'étaient pas en mettre entre toute les mains ; et de trois, car rien ne l'y obligeait après tout...


"Vous feriez mieux d'oublier cette histoire de magie... Rien de bon n'en est sortit avec Mirlen, et rien de bon n'en sortira à vouloir le refaire..."

Reprenant de nouveau sa lecture qui l'importait à peine désormais mais qui lui permettait au moins de ne pas continuer une conversation qui ne l’intéressait pas pour le moment et qui ne l’intéresserait peut être pas plus tard ; Antharia s’arrêta alors de nouveau lorsque son instinct lui signala une présence non-voulue dans les environs autre que celle de la guerrière. Regardant rapidement autour d'elle, elle s'arrêta bien assez vite sur un homme vêtu d'une longue veste portant un livre à la main, ainsi qu'une épée dans l'autre... une épée ?
Avant même d'avoir le temps de lui faire remarquer que les armes étaient interdites dans les lieux, ce dernier sembla s'excuser envers les deux femmes, la guerrière s'étant mise à la fixer également, avant de fuir pour une raison inconnue... Ne cherchant pas à en savoir plus, Antharia referma son ouvrage et se leva de nouveau pour repartir chercher un autre livre. Avant que la guerrière ne lui reparle de magie, elle se décida donc à changer de sujet en espérant qu'on ne l'aborde pas là dessus également et se dirigea donc vers un rayon dédié aux herbes aromatiques...


Hrp : [ Et vi, tu vas avoir "beaucoup" de mal Nix ♪ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Kuragari Nyx »
avatar
Léviathan

Messages : 365
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Si tu vois une ombre géante dans l'eau, c'est moi. ♥

Feuille d'identité
Age: 19ans.
Humeur: Maligne !
Equipement:
MessageSujet: Re: Etudes... Le retour d'une oubliée... [PV] Mar 23 Aoû - 9:45

Tout se passer bien ? Enfin du moins, pas si mal ! La jeune fille auquel Kuragari avait décidé d'engager une conversation semblait pour le moins hermétique à tout dialogue, rien pour faciliter la tâche à la jeune guerrière ... Elle avait eu juste le temps d'ouvrir ses lèvres pour répondre qu'un incident arriva. Une autre personne fit intrusion dans le champ de vision du Léviathan : un homme au cheveux vermeils, et avec une longue robe noire. Armée d'un livre et d'une épée, chose que nous sommes censés déposer à l'entrée. Immédiatement la jeune femme pensait qu'un truc n'allait pas, déjà, il n'avait pas à couper son approche de la fille aux yeux rouges, ce n'est pas un hérisson en pétard qui allait la déranger. Le regard de Kuragari fut plus qu'explicite, et l'homme fut suffisamment intelligent pour le comprendre qu'il n'était pas le bienvenue pour elle. La jeune fille ne fut pas très aimable non plus, au moins cela fait un point où les deux sont en accords ! Et après des excuses quasiment inaudible, l'homme s'en alla en laissa son arme tomber, par mégarde je suppose, et il n'eut pas meilleur réflexe de fuir !

Sur le coup, une haine envahit les entrailles de la jeune femme, une haine qu'on pouvait bien voir dans son regard qui se voilait ... Qui peut à peut prenait une teinte plus claire, plus lumineuse ... Des yeux de ... Léviathan. Apparemment, son ôte était désireux de sortir pour poursuivre le coquin, mais Kuragari secoua la tête, et chercha la jeune fille, qui s'était réfugiée ailleurs pendant qu'elle était absorbée par la fuite du mec avec une coiffure remarquable. Enfin, son regard habitué à chercher et percer les lieux où l'on ne voit rien, elle retrouva l'enfant. Elle repris ses livres sur la table, et approcha, ce coup-ci en veillant à sa marche silencieuse, en calquant ses pas et sa respiration avec celle de l'horloge.

Tic Tac Tic Tac.

C'était le prédateur qui allait à sa proie, Kuragari était vraiment en parfaite harmonie avec les bruits environnent. Pourquoi tenait-elle à être si discrète ? Ah ! Je ne vois que deux hypothèses ! Soit, elle se doute que la jeune fille est sur ses gardes car la première fois elle a semblé un peu surprise de la voir sans l'entendre. Ou soit, elle va la sentir tout de même, ce qui relève des capacités accrues ! A une certaine distance, dans l'angle mort, Kuragari jeta un livre sur sa proie, non pas dans un but de blesser car elle n'y avait pas mis toute sa force, mais dans un but de tester je dirais.

Ah "La Légende des Titans", deux fois qu'il valdingue ! Pauvre livre, aujourd'hui ce n'est pas la chance des Titans on dirait bien ... Pourquoi ce livre d'abord ?

Dès que l'ouvrage approcha de la jeune fille, Kuragari sembla fléchir ses jambes, et plaça ses bras en croix, comme pour se défendre, comme si elle se mettait en garde. Et ses jambes, tendues, muscles en alertes, semblaient dire : nous sommes prêts à bondir. En occurrence la jeune femme se doutait d'un retour, un retour de quoi ? Je l'ignore, elle l'ignore peut être également, mais qui ne tente rien n'a rien ? Hein ! Alors essayons. Et puis au pire, si ça sent le roussi elle se change en Léviathan, on ne reconnaîtra pas son visage, récupère son arme en l'avalant et prend le large. Elle ne l'a jamais fait, bien qu'elle fut déjà tentée. Mais ce serait dommage de briser son entreprise de discretion et d'abordage, un peut moins discret ... Parce que ... Essayer d'engager la discussion en balançant un livre dessus, je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur moyen Kura ! Bhâ ! Elle doit être sûre de ce qu'elle fait, comme toujours, elle ne laisse rien au hasard.

_________________
.De profondis clamo adite domine.

Prie lorsque le Léviathan s'engouffre dans les abysses de ton âme. Implore son pardon, il est le seigneur de la torture !
♪ L'espoir n'a pas sa place face à lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Antharia »
avatar


Messages : 13
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 29

Feuille d'identité
Age: ///
Humeur:
Equipement:
MessageSujet: Re: Etudes... Le retour d'une oubliée... [PV] Mer 24 Aoû - 15:15

Voila une utilisation à laquelle Antharia n'avait que trop rarement penser...
En fouillant dans quelques uns des nombreux ouvrages couvrant l'étagère qui lui faisait face, la demoiselle était tombé sur l'un d'entre eux qui expliquait l'une des multiples manières d’extraire tout les arômes d'une plante sans pour autant avoir à la cueillir ou l’empêcher de continuer à pousser suite à l'intervention... Son carnet ouvert et posé à même le livre qu'elle tenait d'une main, elle usa de sa main libre pour noter tout cela avec sa plume avant de reposer l'ouvrage une fois certaine qu'il n'y avait plus rien d’intéressant à en tirer... Rangeant son carnet, Antharia observa rapidement l'heure qu'il était avant de repartir dans les rayons, il lui restait encore un peu de temps avant d'avoir à partir. Le lieu où elle logeait actuellement n'était pas la porte à coté, et elle voulait donc éviter au maximum de devoir marcher de nuit ou sans luminosité naturelle...

En pleine recherche d'un dernier ouvrage qui serait peut être la perle rare, et surtout alors qu'elle avait oublier l'idée première de sa présence ici, tout les sens d'Antharia passèrent en alerte lorsque quelque chose entra dans sa zone de sécurité...
Expliquons cela de manière simple : La jeune demoiselle, lorsqu'elle se rends dans des lieux publics, ou lorsqu'elle ne se sait pas en sécurité totale à toujours une fine couche de vent l'entourant et lui servant ainsi de barrière de sécurité. Etant donné que cela est créer par un sort, toute chose perturbant même légèrement cette barrière avertit aussitôt la demoiselle. Ainsi donc, lorsque l'ouvrage lancé par la guerrière arriva dans l'angle mort d'Antharia, et étant donné surtout qu'elle ne l'avait nullement sentie, le premier réflexe de la demoiselle fut une pirouette de sa part sur le coté le faisant s’arrêter dans le sens du lancer...

Quelle ne fut pas la surprise de la mage lorsqu'elle se retrouva donc face à son "attaquante" dans une position qui était tout sauf naturelle. Jambes fléchies, et bras croisés sur le torse elle semblait s'attendre à une espèce de riposte ou quelque chose dans le genre... La manière dont elle se tenait ne faisait donc plus aucun doute pour Antharia, la femme qui lui faisait face lui voulait quelque chose, ou il y avait quelque chose qui n'allait pas chez elle...

"Ça ne peut..."

Il n'y avait plus à être prudente ou autre. Antharia alla droit devant, arrêtant de retenir sa nature, elle frôla la guerrière de manière invisible en faisant usage d'une espèce de magie pour déterminer sa nature. Certaines personnes appellent ça l'instinct ou l'intuition, la mage passait quand à elle par ce qui faisait d'elle une mage... Ce qu'elle récolta de ce bref contact et la nouvelle couleur des yeux de la femme ne fut pas une excellente surprise pour Antharia, car ce qui lui faisait face n'était pas une simple femme.
D'un souple mouvement de la main gauche, deux cartes se glissèrent entre les doigts de la mage qui prit une étrange posture défensive. Légèrement courbée sur elle même, elle se tenait de profil face à la femme bras gauche tendue devant elle alors que le droit était caché derrière elle...

"Comme l'on se retrouve... Lévianthan..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« Kuragari Nyx »
avatar
Léviathan

Messages : 365
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Si tu vois une ombre géante dans l'eau, c'est moi. ♥

Feuille d'identité
Age: 19ans.
Humeur: Maligne !
Equipement:
MessageSujet: Re: Etudes... Le retour d'une oubliée... [PV] Jeu 1 Sep - 19:02

Lorsque la jeune fille réagit, on put apercevoir entre les bras de Kuragari un sourire, satisfait, mais on pouvait y voir aussi un sourire sadique et de plaisir malsain si l'on avait déjà rencontré des gens qui caches une obscurité dans leur être, et qui se sont laissés toucher. Donc peu de gens. La jeune guerrière se redressa, et se mis bien droite, mais il ne faut pas se faire aux apparences ! Ah ça ! C'est bien ici, sur cette île, que l'on le sait le mieux. Un enfant peut cacher une bête féroce, un loup-garou par exemple, et un homme bien bâti peut être un simple humain et il suffit d'un vieillard magicien pour le défaire. Les yeux, il ne faut jamais les croire, ça c'est une bonne morale que Kuragari à appris, et qu'elle exerce. Mais, son assurance pris légèrement un coup ... Je ne sais pas pourquoi, lorsque la jeune fille se mit en marche, elle recula d'une pas, regardant sur son côté comme si quelqu'un ou quelque chose était là, et elle recula d'un second pas. Le regard sévère et menaçant ! Bien que, je sais que cela cache une intrigue inhabituelle ! Une nouveauté dont elle n'a jamais fait face, sinon ... Elle sourirait !

L'ôte du Léviathan se redressa un peu plus, le dos bien droit, le menton un peu relevé pour une posture normal, avec un air qui pourrait sembler arrogant, prétentieux, et sûre d'elle même, mais Kuragari avait adopté cette attitude à la vue des cartes qui avait glissé dans la main de la personne en face d'elle. Cette dernière avait une posture peu courante pour le déplacement, ou la vie de tout les jours : il ne faut point être dupe pour comprendre que c'est une position de défense, ou d'attaque ! En tout cas de combat ! Kuragari le savait visiblement, et son air arrogant n'était plus arrogant tout compte fait en sachant la chose ... C'était surement une provocation, et une invitation ! Sa tête osilla sur un côté à l'entende du mot "Léviathan". Le visage moins sévère, mais impassible.

« Hum ! Intéressant ! » Un sourire se dessina sur ses lèvres et elle ajouta : « Tu n'es donc pas humaine ! Ni Hybride, ils sont si stupide qu'ils n'ont que les poils dressés lorsqu'on passe à côté d'eux ! Leurs sens sont bafoués par le sang humains, et les débris de ses créatures. Les Titans eux, nous palpent. Les Mages, usent de leur magie pour savoir. Cette sensation ... » Elle ouvrit les bras, les yeux vers les cieux, enfin ... Le plafond ... « Inconnue ! J'en déduis que tu es une mage ! Enfin, je m'en doutais. Qu'as-tu contre les Titans ? Pour qu'ils t'ont fait du mal, tu dois les avoir vu à leur guerre après leur réveil. Ou alors on t'a bourré le crâne ? » Elle avança vers la jeune fille et repris encore : « Non, tu n'es pas à être dupe n'est-ce pas ? Toi aussi tu as une autre apparence n'est-ce pas ? Toi aussi tu sais qu'on bafouille nos origines et les secrets de ses terres ? Qu'on essaie de nous manipuler, de nous abrutir ? N'est-ce-pas .... ? »

Kuragari arrêta d'avancer, et s'étira un peu, et passa son doigt sur des ouvrages, afin de lire ce qu'il y avait écrit sur le dos de ces manuscrits de connaissances ... La jeune guerrière ne se trompait que rarement, et son discours tenait la route. Ce qu'elle voulait, pourquoi, quel but ! Grand vide. Surement, vu qu'elle prétend que quelqu'un tire des ficelles dans l'ombre, surement qu'elle souhaite que la jeune fille, ou cet ancêtre plutôt ! L'aide. Pourquoi elle l'aiderait ? Surtout qu'elle n'a pas vraiment l'air ... Amicale ! On jurerai qu'elle va lui sauter au cou et l'attaquer ! Enfin, un mage lancerai des sorts ... Mais elle avait l'air dédaigneuse envers le Léviathan. Remarque ! Il faut savoir sa nature, fourbe, perfide, ce qu'il a fait, sadisme, vraiment. Je n'aimerai pas avoir une telle créature dans mes entrailles, je n'aimerai pas avoir cette créature pour partager mon essence vitale, mon corps et mon âme.

_________________
.De profondis clamo adite domine.

Prie lorsque le Léviathan s'engouffre dans les abysses de ton âme. Implore son pardon, il est le seigneur de la torture !
♪ L'espoir n'a pas sa place face à lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Etudes... Le retour d'une oubliée... [PV]

Revenir en haut Aller en bas

Etudes... Le retour d'une oubliée... [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Le-Voya] Le retour d'un oublié
» CASUS BELLI ! Le retour du come-back de la resurection...
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth of Legend :: Notre monde :: Centre de l'île :: Babylone-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit